Club Québécois du Bouvier Bernois
Le site officiel http://www.cqbb.org

Categories

Accueil du site > Le Bouvier Bernois > Santé > Torsion gastrique


31 août 2011

Torsion gastrique

Personne(s) ressource(s): Simon Verge, D.M.V.

Traduction sommaire d’un texte écrit en anglais par Linda Seaver. Ses sources proviennent d’un site de l’Université Purdue, http://www.vet.purdue.edu/epi/bloat.htm et de http://www.globalspan.net/bloat.htm.

La torsion gastrique (bloat) est la deuxième cause de mortalité chez les Bouviers Bernois (30%).

La torsion provient d’une rapide accumulation d’air dans l’estomac pouvant causer une dilatation importante et souvent une rotation de l’estomac coupant ainsi l’irrigation sanguine et provoquant un traumatisme énorme au chien.

Lorsque cette condition se développe vous avez de 60 à 90 minutes pour vous rendre chez un vétérinaire. CECI EST UNE URGENCE.

Deux choix s’offrent à vous  : une opération ou endormir l’animal parce que celui-ci entre en coma et meurt après un épisode de souffrance intense.

Personne n’a encore pu déterminer la cause exacte de cette maladie. Toutefois les études indiquent l’hérédité comme premier facteur.

Les signes précurseurs :

•Le chien tente de vomir (habituellement sans résultat). Peut survenir aux 5 à 20 minutes d’intervalles.

•Le chien ne se comporte pas normalement : probable- ment le premier et seul signe qui survienne.

•Le chien paraît très anxieux et nerveux. Un des premiers symptômes, très typique.

•Le chien se tient debout, jambes écartées, la tête basse ; attitude fréquente.

•Le ventre est souvent gonflé et dur, mais pas toujours.

•Les gencives palissent. Rouges au départ, blanches ou bleues au dernier stade.

•Aucun bruit de gargouillis ou de digestion gastrique.

•Toux. Haut-le cœur sans résultat avec beaucoup de salive ou de bave.

•Mucus mousseux autour des lèvres.

•Essais improductifs de déféquer.

•Le chien se plaint, marche rapidement et lèche l’air.

•Le chien cherche un endroit pour se cacher.

•Il se regarde les côtés ou autre évidence de douleur abdominale.

•Il peut refuser de s’asseoir ou de se coucher.

•Il peut tenter de manger des roches ou des brindilles.

•Il boit anormalement et halète excessivement.

•Sa respiration faiblit.

•Les membranes de la bouche sont froides.

•Grande faiblesse apparente. Il ne peut plus se tenir debout ou doit écarter les pattes.

•Ses battements de cœur sont accélérés.

•Son pouls est faible. Il s’effondre.

Les facteurs de risques :

•L’hérédité. Le risque augmente avec l’âge.

•Plus souvent des mâles.

•Cage thoracique profonde et étroite.

•Chiens peureux et nerveux qui mangent trop rapidement.

•Chiens qui mangent un gros repas une fois par jour au lieu de 2 à 3 plus petits repas. Bols surélevés.

•Activités physiques importantes avant / après un repas.


Retour en haut